Accueil

Fil d'actualité

Elections cantonales 2021

Christophe Claivaz au grand conseil

Les mois et les années passent, si bien que nous nous retrouvons déjà à quelques semaines des élections cantonales, du renouvellement du Parlement et du Gouvernement pour la législature 2021-2025.

Une fois encore je me mets à disposition des Valaisannes et Valaisans pour continuer de défendre leurs intérêts auprès du Grand Conseil. La passion de la chose publique et du traitement des dossiers influençant le quotidien de chacun, m’habite toujours.

La situation particulière liée à la pandémie avec une influence majeure sur les décisions à prendre en particulier dans les domaines économique, financier et sanitaire, nécessite une certaine stabilité au niveau de nos institutions, que ce soit au Gouvernement et au Parlement.

Dans ce contexte il est vital que des personnes d’expérience puissent, avec les nouveaux venus, constituer une colonne vertébrale solide dans l’action parlementaire. C’est dans cet esprit que je sollicite une fois de plus le soutien des électeurs du district de Conthey, en profitant aussi de vous remercier pour la confiance manifestée depuis plusieurs législatures.

J’ai eu le privilège de diriger le groupe PLR, fort de 26 unités, durant ces 8 dernières années. Conscient que le partage des responsabilités est le garant de l’émergence d’idées et de personnalités nouvelles, je vais passer la main à ce poste, pouvant recentrer mon action sur des réalisations plus concrètes au niveau du travail des commissions.

Malgré l’activité chronophage liée à l’action d’un chef de groupe, j’ai pu amener ma pierre à l’élaboration de la loi de soutien à nos remontées mécaniques, et obtenir également un soutien financier particulier du canton à nos sociétés de chant et de musique par la prise en charge du 80% du salaire des directeurs professionnels durant 6 mois.

Vous trouverez dans les pages suivantes de ce site le récapitulatif exhaustif de mon action et de mes interventions au Grand Conseil. Je vous invite à répondre aux 53 questions sur www.smartvote.ch qui vous permettront de tester votre « compatibilité politique » avec les candidat.e.s de votre district.

Vous trouverez également les thèmes défendus au travers de cette campagne 2021 si particulière.

Je vous invite également à soutenir notre ministre Frédéric Favre et ses deux collègues sortants, afin que le Gouvernement issu des urnes ce printemps, puisse aussi maintenir une continuité dans le travail actuel, de gestion de la crise et de construction de notre futur.

Je vous adresse tous mes Vœux de Bonheur, Santé et Réussite à vous, à vos familles et à vos proches. Que 2021 vous amène, nous amène, un retour rapide à la sérénité et à une vie un peu plus normale que celle que nous impose la situation particulière liée au coronavirus.

 

Christophe Claivaz

En route pour la vice-présidence avec Patricia Conti Delaloye

Une élection historique sur la commune de Nendaz

Résultats des élections - Nendaz

La répartition est la suivante :

PDC : 5 sièges

PLR : 2 sièges

PS : 2 sièges

Un immense merci à toutes les personnes qui ont soutenu la liste N°1 et Marie Mouther au poste de vice-juge. Malheureusement, elle n'a pas été élue et dans la foulée nous avons perdu un brillant candidat Nicolas Stauffer qui est resté humble, à son image, au moment de s'exprimer devant les sympathisants hier soir.
Nous perdons donc un siège à l'exécutif, mais nous avons deux candidats brillamment élus et qui mettront tout en œuvre pour faire avancer notre commune lors de la prochaine législature. Félicitations à Patricia Conti Delaloye et à Jean-Charles Bornet pour leur élection.
Encore merci de nous avoir suivis et soutenus durant cette campagne.
Une page se tourne et ...

Place de tir de Pra Bardy - News

La problématique des nuisances sonores liées aux exercices de tir sur la place de Pra Bardy préoccupe les autorités depuis de nombreux mois. Conscient de la nécessité de trouver une solution satisfaisante, rapide et réalisable, notre conseiller d’Etat Frédéric Favre et le président de la ville de Sion Philippe Varone se sont engagés pour trouver cette solution. Après de longues discussions avec les différents partenaires, nos élus PLR sont en mesure de proposer une solution: les tirs à courtes distances seront effectués dans une halle couverte qui servira à la fois à l’armée et à la police cantonale. Les travaux débuteront dès 2022. Quant aux tirs à longue distance, ils feront l’objet d’une réglementation adaptée qui tiendra compte des zones d’habitation qui jouxtent la place de tir.

La Gazette des communales 2020 - septembre 2020

cliquez sur l'image pour ouvrir le fichier pdf

AG de l'ALRDC 21 août 2020

Allocution Frédéric Favre Conseiller d'Etat

MESSAGE DE FREDERIC FAVRE

À l’occasion de cette assemblée générale extraordinaire, Frédéric Favre s’est présenté à la candidature pour le poste de conseiller d’État. Par acclamation, l’ALRDC, non seulement approuve, mais fera tout son possible pour soutenir Frédéric tout au long de cette campagne qui s’annonce très difficile pour le PLR.

Frédéric expose les nombreux dossiers dans lesquels il a œuvré, quelques fois sous les projecteurs des médias et d’autres fois, sûrement plus nombreux, dans l’ombre, mais avec beaucoup d’efficacités et de réussite.

Nous citerons ici quelques-uns de ces dossiers importants :

  • Les Jeux olympiques – « si 70'000 personnes ayant soutenu les jeux me soutiennent, c’est gagné ! »
  • Le service des automobiles - Les infrastructures en place ne permettent plus de respecter la loi par les contrôles exigés. Il devenait urgent de construire un nouveau centre. C’est chose faite, la première pierre est maintenant posée. Des paroles aux actes.
  • La constituante – depuis plus de 30 ans, le parlement corrige et adapte, par briques et morceaux, la constitution valaisanne bien trop vieillotte. Depuis bientôt 2 ans, quelque 130 citoyens s’y sont attelés afin d’apporter la modernité nécessaire aux institutions de notre canton.
  • L’égalité – Frédéric fut le premier à nommer une femme, même à temps partiel, chef de service ! Actuellement il y en a 3 sur 52 !

Il a mis également en avant l’importance de la présence d’un PLR au sein du conseil. Il exprime combien celle-ci est nécessaire au sien du collège pour qu’un travail serein, réfléchi, en équipe et ordonnée soit développé et proposé pour le bien des Valaisannes et des Valaisans.

Comme on le sait, le siège de Frédéric sera mis en très grand danger au printemps prochain par quelques éléments. Le PDC représentant 38% des forces souhaite, et fera tout, pour conserver ces 3 sièges au gouvernement. L’UDC souhaite plus que tout y revenir après l’éviction de Freysiger. Son candidat Haut-Valaisan aura le soutien de tous les Hauts-Valaisans et de nombres de PDC dit de l’aile droite et très conservatrice du PDC du Valais romand. Et enfin, la candidature de Reynard, seule possibilité du PS pour tenter de sauver son siège, risque bien de recréer un tsunami rouge tellement que son aura est forte auprès des jeunes.

Avec quelques 20% de part de marché en Valais, certes avec une trop faible présence dans le Haut-Valais, il est légitimé d’être présent au Conseil d’État.

« Engageons-nous à travailler pour un valais ouvert, pluriel, dynamique et représentatif de toutes les franges de la population valaisanne. »

Ensemble, on pourra y arriver !

Allocution Christophe Claivaz Député

MESSAGES DE CHRISTOPHE CLAIVAZ

Christophe cite d’entrée combien Frédéric a fait du bien au parlement, au Conseil d’État depuis l’après crocodile dundee de Savièse. Il précise qu’il serait tout à fait incompréhensible qu’un Conseiller d’État qui a fait son travail et qui a démontré qu’il était non seulement capable de rallier pour faire des majorités pour avancer, mais également de remettre en question ou de recentrer le débat si cela s’avère nécessaire ne soit pas élu pour un second mandat.

Il précise également que son groupe, fort de 27 députés, agit en politique gouvernementale et que très rarement en politique d’opposition. Il prétend que malgré la présence d’EKW ou même d’un ministre UDC, leurs groupes respectifs agiront en opposition ! Si le groupe PLR se trouvait plus représenté au Conseil, il en ferait de même ! Le canton, les Valaisannes et les Valaisans en seraient les premiers perdants. Nous avons plus que besoin d’avancer, de développer notre canton, de tâcher de combler les retards pris dans les domaines de la formation, des transports et du tourisme.

Il rappelle également les prochaines échéances importantes qui arrivent comme :

  • Les élections communales – Pour le PLR, qui détient nombre de communes, de grandes villes et de présences fortes dans les exécutifs, il est capital, à quelques mois avant les cantonales du printemps 21, de mettre toutes nos forces pour gagner cet automne.
  • Les élections cantonales avec bien sûr le maintien du siège de Frédéric, mais également le renouvellement du parlement avec un plébiscite du cœur pour que les députés suppléants, les députés prolongent les engagements, renouvellent leur mandat afin de poursuivre le travail et sa méthode mis en place depuis plus de huit ans.
  • Il a rappelé la prochaine assemblée du PLRVs, le 10 septembre prochain pour se montrer uni et fort derrière Frédéric Favre.
  • Lors de cette assemblée, le parti se prononcera également sur les votations fédérales de novembre prochain, notamment l’initiative UDC voulant limiter l’immigration. Est-il nécessaire, surtout avec ce que nous a montré cette pandémie, de justifier l’importance et la nécessité de la main d’œuvre étrangère dans les domaines de la santé publique, de la construction, de la recherche, de la sécurité, de tourisme, des services, de la formation, de l’agriculture, etc.

Il termine son message en nous annonçant qu’il se remet à la disposition de l’ALRDC comme candidat à la députation pour la prochaine législature, toujours motivé qu’il soit à œuvrer au cœur de la politique valaisanne, pour le bien de tous les valaisannes et les valaisans.

L’assemblée l’applaudit chaleureusement !

1er Live Facebook - 10.08.2020

Restaurant Le Bargeot à Baar

Echo de la Printse - 31.07.2020

Lancement de campagne - 31.07.2020

Et c’est parti pour la CAMPAGNE POUR LES ELECTIONS COMMUNALES!
Nos sympathisants étant au courant, nous vous informons que le PLR de Nendaz a déposé sa liste pour les élections au Conseil communal. Elle est constituée de JEAN-CHARLES BORNET, PATRICIA CONTI DELALOYE et NICOLAS STAUFFER, Conseillers communaux sortants, et portera le numéro 1.
Suivez notre compagne sur notre site et sur notre page Facebook. Les vidéos de campagne vous permettront de découvrir le profil et les engagements de nos candidats.
Continuons ensemble à moderniser les institutions de notre commune et à planifier notre avenir vers plus d’efficacité, de durabilité et d’ouverture au dialogue. Continuons ensemble à œuvrer pour donner une plus grande place aux citoyens dans l’administration de la commune et plus de diversité politique dans nos institutions.
Dans ce nouveau Conseil à 9 membres nous aurons besoin de poursuivre notre action !

Interview Patricia Conti Delaloye (Confédéré du 19.06.2020)

Christophe Claivaz : En route pour Berne !

Christophe Claivaz, député au Grand Conseil et chef de groupe du PLR au parlement cantonal se lance sur la liste PLR aux élections fédérales. Objectif : un coup double en obtenant deux sièges au National et en installant Philippe Nantermod aux Etats.

Suivez toute la campagne, l'agenda et les déclarations sur le site officiel: https://www.christopheclaivaz.ch/ 

 

 

Le Conseiller part, le siège reste : interview croisée.

Antoine Baechler, Conseiller communal PLR a dû démissionner de son poste au Conseil. Quatrième colistier aux élections de 2016, Nicolas Stauffer prend sa place autour de la table. Interview croisée du sortant et du rentrant.

 Antoine Baechler

Pourquoi quitter vos fonctions ?

Tout le monde le sait et sur la commune peut-être même que certain le savait avant moi ! (rire)

Du simple fait que je me sois marié avec une femme qui vaut de l’or. Car d’un point de vue personnel on était bien assis à la table du conseil, mais la loi c'est la loi !

Quelle est votre plus grande satisfaction ?

Que les habitants de Nendaz aient fait confiance à une nouvelle tête en me nommant au conseil communal. Cela prouve que le changement n’est pas qu’illusion ! Mais surtout, d’avoir pu travailler pour les citoyens de la commune en mettant plus en avant mes compétences professionnelles que politique !

De quel accomplissement êtes-vous le plus fier ?

Je tournerai la question différemment car mon mandat fut trop court pour pouvoir me féliciter d’un projet en particulier. Je dirai donc que j’ai été fière de pouvoir prendre part aux discussions de gros dossiers tel que la maison de la santé, des taxes sur les eaux et la diminution des impôts. Il y a également la complexité des différents dossiers des TP. Je pense entre autres à celui de la taxe au sac. En résumé, j’ai été fier de pratiquer ce métier particulier et fantastique de conseiller communal.

Quelle est votre avenir en politique ?

Pour l’instant, je voudrai intégrer le comité du parti de la commune. Après je ne sais pas, l’avenir nous le dira. Mais quoiqu’il en soit, si un avenir en politique existe, le domaine communal me satisfait amplement. Et pourquoi pas dans un futur proche ou lointain tenter de briguer un nouveau mandat que je tâcherai de terminer cette fois !

Comment voyez-vous Nendaz dans 10 ans ?

Avec un conseil général naturellement ! Sur la durée 10 ans pour une commune c’est déjà demain tant les dossiers prennent du temps et de l’investissement pour être concrétisés. Je verrai bien une commune liant du tourisme pour tout âge et toutes saisons et je ne pense pas que ce soit illusoire, les compétences et les idées sont présentes. Nendaz possède un excellent potentiel et je suis certain que les autorités en place l’ont repéré et vont l’exploiter, d’ailleurs ils le font déjà. Pour terminer, je vois Nendaz avec tous ses domaines d’activités vivre en harmonie et pour le bien de la collectivité !

 

Nicolas Stauffer

Pourquoi vous engagez vous ?

L’engagement citoyen et associatif reste à mon sens primordial dans la vie d’un village. Passionné depuis longtemps par la politique, l’engagement au sein du Conseil communal est une façon de remplir mon devoir de citoyen tout en apportant, je l’espère, une expérience socio-professionnelle au service de la collectivité.

Quelle est votre plus grande attente ?

Un vieil adage dit qu’en politique, il ne faut pas avoir d’attente car on est souvent déçu. Plus sérieusement, j’attends de mes collègues et finalement de tous, de l’indulgence. Natif d’un autre canton et habitant la commune depuis quelques années seulement, il me tarde d’en connaître ses habitants, son fonctionnement, ses us et coutumes.

Quel projet tenez-vous à réaliser ?

Je souhaite préparer le futur et écrire le plan de développement qui dessinera les contours, les axes stratégiques et les conditions-cadres de notre commune. Ce plan de développement sera notre fil rouge pour les législatures à venir.

Quelle est votre expérience politique ?

Du législatif, quinze ans de Conseil général et huit années de Grand Conseil. La présidence d’un parti durant une dizaine d’années et secrétaire politique durant trois ans. Cette nomination au sein de l’exécutif est une première et me réjouis tout particulièrement.

Comment voyez-vous Nendaz dans 10 ans ?

Une agglomération démographiquement importante dans un canton qui va connaître une croissance significative. Une commune avec un exécutif professionnel et un Conseil général comme organe décisionnaire. La gestion administrative sera centralisée mais la vie socio-culturelle restera ancrée dans les villages. La commune restera principalement orientée vers le tourisme mais aura développé d’autres niches pour devenir incontournable dans un marché concurrentiel. Le potentiel existe, à nous, citoyens, de le développer.

 

 

Les commentaires sont clos.