Accueil

Actualités

Le Conseiller change, le siège reste!

Antoine Baechler, Conseiller communal PLR a dû démissionner de son poste au Conseil. Quatrième colistier aux élections de 2016, Nicolas Stauffer prend sa place autour de la table. Interview croisée du sortant et du rentrant.

 Antoine Baechler

Pourquoi quitter vos fonctions ?

Tout le monde le sait et sur la commune peut-être même que certain le savait avant moi ! (rire)

Du simple fait que je me sois marié avec une femme qui vaut de l’or. Car d’un point de vue personnel on était bien assis à la table du conseil, mais la loi c'est la loi !

Quelle est votre plus grande satisfaction ?

Que les habitants de Nendaz aient fait confiance à une nouvelle tête en me nommant au conseil communal. Cela prouve que le changement n’est pas qu’illusion ! Mais surtout, d’avoir pu travailler pour les citoyens de la commune en mettant plus en avant mes compétences professionnelles que politique !

De quel accomplissement êtes-vous le plus fier ?

Je tournerai la question différemment car mon mandat fut trop court pour pouvoir me féliciter d’un projet en particulier. Je dirai donc que j’ai été fière de pouvoir prendre part aux discussions de gros dossiers tel que la maison de la santé, des taxes sur les eaux et la diminution des impôts. Il y a également la complexité des différents dossiers des TP. Je pense entre autres à celui de la taxe au sac. En résumé, j’ai été fier de pratiquer ce métier particulier et fantastique de conseiller communal.

Quelle est votre avenir en politique ?

Pour l’instant, je voudrai intégrer le comité du parti de la commune. Après je ne sais pas, l’avenir nous le dira. Mais quoiqu’il en soit, si un avenir en politique existe, le domaine communal me satisfait amplement. Et pourquoi pas dans un futur proche ou lointain tenter de briguer un nouveau mandat que je tâcherai de terminer cette fois !

Comment voyez-vous Nendaz dans 10 ans ?

Avec un conseil général naturellement ! Sur la durée 10 ans pour une commune c’est déjà demain tant les dossiers prennent du temps et de l’investissement pour être concrétisés. Je verrai bien une commune liant du tourisme pour tout âge et toutes saisons et je ne pense pas que ce soit illusoire, les compétences et les idées sont présentes. Nendaz possède un excellent potentiel et je suis certain que les autorités en place l’ont repéré et vont l’exploiter, d’ailleurs ils le font déjà. Pour terminer, je vois Nendaz avec tous ses domaines d’activités vivre en harmonie et pour le bien de la collectivité !

 

Nicolas Stauffer

Pourquoi vous engagez vous ?

L’engagement citoyen et associatif reste à mon sens primordial dans la vie d’un village. Passionné depuis longtemps par la politique, l’engagement au sein du Conseil communal est une façon de remplir mon devoir de citoyen tout en apportant, je l’espère, une expérience socio-professionnelle au service de la collectivité.

Quelle est votre plus grande attente ?

Un vieil adage dit qu’en politique, il ne faut pas avoir d’attente car on est souvent déçu. Plus sérieusement, j’attends de mes collègues et finalement de tous, de l’indulgence. Natif d’un autre canton et habitant la commune depuis quelques années seulement, il me tarde d’en connaître ses habitants, son fonctionnement, ses us et coutumes.

Quel projet tenez-vous à réaliser ?

Je souhaite préparer le futur et écrire le plan de développement qui dessinera les contours, les axes stratégiques et les conditions-cadres de notre commune. Ce plan de développement sera notre fil rouge pour les législatures à venir.

Quelle est votre expérience politique ?

Du législatif, quinze ans de Conseil général et huit années de Grand Conseil. La présidence d’un parti durant une dizaine d’années et secrétaire politique durant trois ans. Cette nomination au sein de l’exécutif est une première et me réjouis tout particulièrement.

Comment voyez-vous Nendaz dans 10 ans ?

Une agglomération démographiquement importante dans un canton qui va connaître une croissance significative. Une commune avec un exécutif professionnel et un Conseil général comme organe décisionnaire. La gestion administrative sera centralisée mais la vie socio-culturelle restera ancrée dans les villages. La commune restera principalement orientée vers le tourisme mais aura développé d’autres niches pour devenir incontournable dans un marché concurrentiel. Le potentiel existe, à nous, citoyens, de le développer.

 

 

Actualités

Dans la presse

Rencontre et débat avec Philippe Nantermod

Redonner vie aux espaces publics

A la une

Les élections communales en ligne de mire

L'édito du président

Une Constitution saine dans un Valais sain.

La Constituante a généré un engouement dans la population. Un grand nombre de candidatures ont été enregistrées. Aujourd'hui il faut prolonger cet élan dans les urnes. Deux Nendards ont choisi de représenter les valeurs Libérales-Radicales sur la liste du district de Conthey qui compte 11 candidats. Il s'agit de BERNARD FOLLONIER et de SIMON DELEZE. Soutenez ces deux hommes de poignes pour qu’ils puissent apporter leur pierre d'expérience à l'édifice constitutionnel. La section du PLR de Nendaz va vivre comme beaucoup d’autres cette campagne avec passion. Nous attendons beaucoup des résultats pour voir si la population de notre commune est prête également à aller de l’avant en même temps que le canton, à mettre enfin en place un Conseil Général, et à se préparer à concevoir un tourisme cohérent avec les évolutions climatiques et l’évolution des modes de consommation.

VOTEZ ET FAITES VOTER LA LISTE 4 !

 

Les commentaires sont clos.